745ème Tour Sainte Gertrude ce dimanche 2 octobre 2022

Lorsqu’il crée la châsse contemporaine de Sainte-Gertrude, Félix Roulin imagine une châsse polymorphe. Trois volumes différents selon le moment de son exposition. Le volume exposé lors du Tour annuel de Sainte Gertrude est l’occasion de découvrir les 36 panneaux en argent dans lesquels sont incrustés des objets du quotidien

Une châsse moderne et transportable

Détruite au cours de l’incendie de la collégiale le 14 mai 1940, la châsse gothique d’origine ne pouvait plus être restaurée. Une copie conforme est exécutée mais cette copie est intransportable. Or, la châsse doit pouvoir être déplacée à l’occasion du Tour Sainte Gertrude, une procession organisée chaque année dans les rues et les campagnes de la ville de Nivelles. 

Près de trente ans après la destruction de la châsse gothique Sainte-Gertrude à Nivelles, la « Commission de la châsse » mise sur pied par les autorités nivelloises confie donc à Félix Roulin la création et la réalisation d’une nouvelle châsse moderne et transportable. 

La réalisation du projet prend quatre ans. Entre 1979, date des premières esquisses, et octobre 1982, date de l’inauguration, différentes rencontres sont organisées avec la population et les membres de la Commission. 

Une sculpture qui se dévoile progressivement

Les rencontres avec la population se déroulent sous la forme d’expositions. Le but est d’informer les Nivellois de l’orientation du projet et de montrer l’avancement des travaux. Une première rencontre est organisée en 1980. La seconde prend place l’année suivante en 1981. 

En parallèle, des réunions rassemblent régulièrement les membres de la Commission. L’échevin de la culture, des représentants de la Commission des Monuments et des Sites, des membres du Conseil communal, du Comité du Tour, de la Fabrique d’église et du clergé se réunissent une douzaine de fois autour du travail de Félix Roulin. 

C’est au cours de ces réunions que sont discutés le travail sur l’iconographie et la signification à donner aux empreintes. 

Propositions dessinées par l’artiste pour les panneaux latéraux. Elles ont été exposées au public et discutées avec la Commission.

Détail avec annotations. Dans les incrustations finalement réalisées, l’iconographie sera simplifiée.

Un vocabulaire et une iconographie modernes

Lorsqu’il commence son travail sur la châsse, Félix Roulin explore depuis quelques années déjà l’incrustation de fragments de corps ou d’objets dans des volumes abstraits. Ce vocabulaire de la sculpture que l’artiste a déjà déployé dans des œuvres comme la colonne exposée au Middelheim, se

ra aussi celui de la châsse. 

Aux fragments de corps incrustés dans le parallélépipède s’ajoutent 28 petites sculptures en argent, trois émaux ainsi que des objets du quotidien martelés sur les 36 panneaux visibles lors du tour.

Les objets du quotidien 

Au fil du travail, l’iconographie des 36 panneaux suit une évolution pour passer d’un décor géométrique et abstrait à un décor où s’inscrivent des traces du quotidien. Ces objets étant pour la plupart estampés sur les plaques d’argent, une préférence a été donnée à des objets solides comme un décapsuleur, une pièce de monnaie, un cadenas ou un tournevis. Mais des objets souples, gants de travail et bottines par exemple, ont également été réalisés par dinanderie et ciselure. 

Ces objets ne sont pas porteurs d’une symbolique en soi. Leur présence s’explique uniquement par le souhait de Félix Roulin que « aujourd’hui existe » dans l’œuvre. 

Ce dimanche 02/10/2022, la châsse quittera la collégiale pour un parcours de 17 km à travers la campagne aclote. Une occasion de voir les 36 panneaux de la châsse et les traces de la civilisation moderne incrustés sur les panneaux latéraux ainsi que les deux pignons.

Homère au fil des saisons

La sculpture « Homère », au départ, c’est la rencontre de plusieurs images. Une photo qui illustre un article du Geographic Magazine et représente une ville construite sur un rocher. Un croquis de la ville mythique de Troie. Une autre photo d’une statue déboulonnée du couple Mussolini dont les têtes en pierre gisent sur le sol.

Les trois sources d’inspiration donnent naissance à un dessin réalisé à la demande des organisateurs de la Jeune Sculpture belge. Le dessin deviendra la sculpture d’Homère, portrait en bronze reposant sur son socle.

La tête couchée de l’aède surmontée de la ville mythique de Troie, semble écouter le bruissement du monde. Rayons du soleil d’été, givre de l’hiver ou pluie d’automne donnent des reflets changeants au bronze.

Chaque saison montre une nouvelle facette de l’œuvre. Comme si les éléments cherchaient à percer les mystères qui aujourd’hui encore nimbent les origines de l’Illiade et de l’Odyssée.

Homère appartient à la catégorie des « sites » qui font se rencontrer, à des échelles différentes, figures mythiques et traces archéologiques.

La version d’Homère sur socle en inox est visible sur rendez-vous à l’atelier de Biesmerée.

 

Exposition collective à la galerie Lurquin

Exposition de sculptures extérieures et de multiples, du 25 septembre 2021 au 24 octobre 2021, à Dinant.

La galerie Lurquin, logée dans l’une des plus vieilles maisons de Dinant, rassemble un panel de peintres et de sculpteurs, à l’occasion d’une exposition temporaire sur le thème des « Personnages ».

Félix Roulin y expose quelques figures féminines dont l’amazone et ses “quatre filles Aymones” mais aussi son impressionnante tête d’Homère. Bronze, pierre et corten s’intègrent avec grâce dans le jardin qui accueille les sculptures.

À l’intérieur, des bronzes de plus petite taille s’installent sur des manteaux de cheminée, des rebords de fenêtre et dans une vitrine.

À découvrir jusqu’au 24 octobre, Galerie Lurquin, rue Daoust 104 à 5500 Dinant. Toutes les informations sur l’exposition sont également disponibles sur le site Internet de la galerie.

 

Exposition temporaire à Virelles

Exposition de 10 œuvres du 04 juin 2021 au 30 avril 2022
dans le cadre d’Action Sculpture

Action Sculpture expose chaque année des artistes contemporains dans différentes communes de l’Entre-Sambre-et-Meuse. L’objectif est de faire sortir l’art des galeries et des musées. Les œuvres sont installées dans l’espace public, les promeneurs sont invités à les découvrir sur les différents sites d’exposition, accessibles gratuitement.

Pour sa 15ème édition, Action Sculpture accueille 10 œuvres de Félix Roulin à Virelles, dans la province du Hainaut.  Disséminées dans les rues du village, les sculptures de taille moyenne, mélangeant pour la plupart bronze et corten, couvrent différentes époques.

Toutes les informations sur l’exposition temporaire sont également disponibles sur le site de Action Sculpture.

Vertigo. Sculpture en bronze de Félix Roulin. Inauguration de l'oeuvre à Mettet, Belgique, le 14 novembre 2019.

Vertigo, femme de bronze au bord du vide

Inauguration à Mettet, le 14 novembre 2019, de “Vertigo”, sculpture en bronze sur socle d’acier

Titre d’un thriller psychologique d’Alfred Hitchcock, “Vertigo” est aussi le nom de cette sculpture qui nous ramène au vertige que l’on peut ressentir dans une époque en pleine mutation.

Posée sur son socle en acier, la femme de bronze se tient immobile au bord du vide. En quête de son propre équilibre, elle ne peut se laisser distraire ou happer par le vertige.

Notre futur est entre nos mains. L’homme peut trouver un nouvel équilibre dans un monde qui change. Pour autant, il ne peut céder au vertige qu’il ressent alors que ses repères disparaissent ou ne sont déjà plus que les traces éphémères d’un temps ancien.

Au croisement de la rue Albert 1er et de la rue du Try Joly, Vertigo a été inaugurée le 14 novembre 2019, en présence de Jean-Benoit Ruth, Echevin de la culture à Mettet.

 

Sculpting Belgium

08.09.17 > 23.12.17
Vernissage jeudi 7 septembre de 17h à 21h

La Patinoire Royale a choisi de rassembler autour du titre « Sculpting Belgium » pas moins d’une trentaine d’artistes belges, majoritairement sculpteurs, des années 45 et suivantes. Ces artistes ont tous, à leur façon, sculpté le visage de la Belgique artistique de l’après-guerre.

Informations pratiques :
la patinoire Royale
rue Veydt, 15
1060 Bruxelles
Belgique
www.lapatinoireroyale.com